Dieu existe t'il dans un endroit ?

Publié le par Abou Hamid athari


Assalam alaykoum


Dieu existe-Il dans un endroit ?

Traduit par Al-Murtada ( qu'Allah illumine son visage et sa demeure )
mis en ligne le samedi 10 juin 2006 sur islamophile.org



Question



Je suis étudiant à la Faculté de la Sharî`ah. J’ai appris et étudié dans la science du Credo que Dieu existe sans endroit et n’est point confiné dans une direction. Prière de m’éclairer à ce sujet, car il y a des gens qui s’en prennent au Credo d’Al-Azhar.


Réponse de Sheikh `Alî Gomaa



L’un des principes immuables du credo (`aqîdah) des musulmans stipule qu’Allâh n’est point circonscrit dans un lieu et n’est point limité dans le temps. En effet, le lieu et le temps sont deux créatures, et Dieu — Exalté soit-Il — transcende l’idée d’être cerné par quelque créature. Il est, au contraire, le Créateur de toute chose et Il cerne parfaitement toute chose. Cette croyance fait l’unanimité des musulmans, et nul parmi eux ne la rejette. Les savants exprimèrent cela disant : « Dieu était alors que n’existait aucun lieu, et Il est comme Il était avant la création des lieux, sans le moindre changement. » Parmi les expressions que nous tenons de nos pieux prédécesseurs figure cette parole de l’Imâm Ja`far As-Sâdiq — paix sur lui — : « Quiconque prétend que Dieu est dans quelque chose, ou bien (qu’Il émane) d’une chose, ou bien (qu’Il est) sur une chose, alors il aura commis un acte d’associationnisme (shirk). S’Il était dans une chose, Il serait circonscrit. S’Il était sur quelque chose, Il serait porté. Et s’Il (émanait) d’une chose, Il serait initié (muhdath). »


On dit à Yahyâ Ibn Mu`âdh Ar-Râzî : « Parle-nous de Dieu — Exalté soit-Il —. » Il dit : « Un Dieu Unique. » On lui dit : « Comment Il est ? » Il rétorqua : « Un Roi Omnipotent. » On lui dit enfin : « Où est-Il ? » Il répondit : « Il est à l’affût. » La personne qui l’interrogeait objecta : « Ma question ne porte pas sur cela ! » Alors il lui dit : « Ce qui est autre que cela est un attribut de la créature. Quant à Ses Attributs, ils sont tels que je viens de les évoquer. » On demanda à Dhû An-Nûn Al-Misrî, puisse Dieu l’agréer, au sujet de la Parole de Dieu — Exalté soit-Il — : « Le Tout-Miséricordieux s’est établi sur le Trône. » [
1] Il dit : « Il affirma son Être et nia toute localisation à Son Sujet, car Il existe de par Son Être tandis que toute chose, par Sa Sagesse, est conforme à Sa Volonté. »


Pour ce qui est des énoncés du Livre ou de la Sunnah qui indiquent l’Élévation de Dieu par rapport à Ses créatures, il s’agit de l’élévation du rang (makânah), de l’honneur (sharaf), de l’emprise (haymanah), et de la domination (qahr). Il est — Exalté Soit-Il — exempt de toute ressemblance avec Ses créatures et Ses Attributs ne sont guère comme les leurs. Rien dans Ses Attributs ne relève de l’imperfection caractéristique des attributs des créatures ; au contraire, à Lui reviennent les Attributs parfaits et à Lui appartiennent les Noms sublimes. Il est différent de toute chose que ton esprit peut imaginer. Réaliser l’incapacité de le cerner est en soi une connaissance, et l’investigation au sujet de la quiddité de l’Essence du Seigneur est un acte d’associationnisme.


Le credo d’Al-Azhar Ash-Sharîf est conforme au credo ash`arite qui est le credo des Gens de la Sunnah (Ahl As-Sunnah wal-Jamâ`ah). Les maîtres Ash`arites, puisse Dieu les agréer et les combler, constituent la majorité des savants de la Communauté [
2]. Ce sont eux qui ont réfuté les fausses allégations des impies et consorts. Ce sont eux qui, au fil de notre Histoire, se sont attachés au Coran et à la Sunnah de notre maître Muhammad — paix et bénédictions sur lui —. Quiconque jette l’anathème sur eux ou les accuse d’égarement, sa religion est en péril. Al-Hâfidh Ibn `Asâkir, puisse Dieu lui faire miséricorde, dit dans son ouvrage Tabyîn Kadhib Al-Muftarî fîmâ Nusiba ilâ Al-Imâm Abî Al-Hasan Al-Ash`arî : « Sache, puisse Dieu nous accorder Son agrément et nous accepter parmi ceux qui Le craignent et Le redoutent comme il se doit, que la chair des savants est vénéneuse. Par une loi divine bien connue, ceux qui les dénigrent sont honnis. Quiconque les diffame sera éprouvé par la mort de son cœur avant son décès. » Al-Azhar Ash-Sharîf a toujours été le phare du savoir et de la religion à travers l’Histoire islamique. Cet éminent édifice constitue le plus grand centre scientifique que la communauté a connu, après les premiers siècles privilégiés. Dieu l’a employé pour préserver la religion contre les détracteurs et les incrédules. Celui qui dénigre le credo d’Al-Azhar s’expose à un grand péril et il est à craindre qu’il soit du nombre des khâwârij ou des fauteurs de troubles dont Dieu dit : « Certes, si les hypocrites, ceux qui ont la maladie au cœur, et les alarmistes (semeurs de troubles) à Médine ne cessent pas, Nous t’inciterons contre eux, et alors, ils n’y resteront que peu de temps en ton voisinage. » [3]


Allâh — Exalté soit-il — est le plus Savant.


P.-S.


Traduit de l’arabe avec l’aimable autorisation de Dâr Al-Iftâ’ en Égypte.

Publié dans Fausse croyance

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

La petite soeur 06/02/2008 17:45

Ce lien vers cette fatwa de al-azhar te plaira surement puisqu elle va dans le meme sens que celle qui est sur ton site : http://sunnisme.wordpress.com/2008/01/17/fatwa-des-savants-de-al-azhar-au-sujet-de-celui-qui-croit-que-dieu-est-dans-un-endroit/