Appel à la prière "Adhan"

Publié le par Abou Hamid athari

L'APPEL A LA PRIERE (ADHAN)


  • Début de la législation du Adhan

    Avant qu'il ne soit les Sahaba (compagnons) -radiAllahou 'anhoum- s'entretenirent les uns les autres sur le fait de marquer le temps de la salat.
    D'après Nafi' , Ibn 'Umar (RadiAllahou 'anhou) disait: "A leur arrivée à Médine, les Musulmans se regroupaient et attendaient l'heure de la prière sans qu'on eout fait l'appel à venir la faire. Un jour, ils s'entretenirent sur le sujet. Quelques-uns d'entre eux dirent: "Adoptons une cloche pareille aux cloches des Chrétiens!- Non, opposèrent d'autres, utilisons plutôt un cor pareil à la corne dont les Juifs font usage.- Pourquoi, intervint 'Umar, ne désignons-nous pas un homme pour appeler à la prière?" Sur ce, le Messager d'Allah [appela Bilal (RadiAllahou 'anhou)]: Ô Bilal! lève-toi et appelle à la prière!"" (Sahih Al Boukhari n°604/ Tome.1)

    Puis Al Adhan fut légiféré par l'enseignement que fit un Ange à 'Abdullah ibnu Zayd (RadiAllahou 'anhou) dans un rêve, et par sa parole : "C'est un rêve véridique incha Allah".
    hadith Sahih rapporté par Ibn Khuzayma, Al Boukhari, Mouslim et d'autres (rahimahoumoullah Djallu wa 'ala).

  • Le Statut de l'Adhan

    Il est Fard kifayah [une obligation communautaire]. C'est à dire qu'il doit être fait, par une personne.

    Le Prophète a dit à Malik ibnu-l-Huwayrith (RadiAllahou 'anhou): "Retournez chez les vôtres, restez parmi eux, enseignez-leur [l'Islam], ordonnez-leur [de faire le bien]et priez comme vous m'avez vu prier. Lorsque le temps de la prière arrive, que l'un de vous vous fasse Al-Adhan et que le plus agé d'entre vous préside la prière!" (Sahih Al-Boukhari n°631/Tome.1)

  • La description de l'Adhan

    Elle a été rapporté de trois façons.

    • La première: En le prononçant (Al-Adhan) en 19 mots

      "Allahou Akbar Allahou Akbar, Allahou Akbar Allahou Akbar
      [Dieu est le Plus Grand 4fois]

      Achhadu an la ilaha illallah, Achhadu an la ilaha illallah (à voix basse) ,
      [J'atteste qu'il n'ya de divinité digne d'adoration sauf Allah 2fois]
      Achhadu ana Muhammadan Rasoulullah, Achhadu ana Muhammadan Rasoulullah (à voix basse) ,
      [J'atteste que Mouhammad est le messager d'Allah 2fois]

      puis on reprend ces paroles, mais on les prononce à haute voix à ce moment là:

      Achhadu an la ilaha illallah, Achhadu an la ilaha illallah,
      [J'atteste qu'il n'ya de divinité digne d'adoration sauf Allah 2fois]
      Achhadu ana Muhammadan Rasoulullah, Achhadu ana Muhammadan Rasoulullah
      [J'atteste que Mouhammad est le messager d'Allah 2fois]

      Hayya 'ala s-Salah, Hayya 'ala s-Salah,
      [Accourez à la prière 2fois]
      Hayya 'ala-l-falah, Hayya 'ala-l-falah,
      [Accourez au succès 2fois]

      Allahou Akbar, Allahou Akbar,
      [Dieu est le Plus Grand 2fois]

      La ilaha illallah.
      [Nulle divinité digne d'adoration à part Allah]
      (D'après un hadith Sahih rapporté par Al Boukhari, Mouslim, Ibni Hibban et d'autres -rahimahoumoullah)

      Il est le Adhan des gens de La Mecque(Ach-Chafi'i ), comme a dit at-Tirmidhi et nous en informe Ibnu Hazm (rahimahoumoullah)(150-3)

    • La deuxième: En le prononçant en 17 mots

      Il est le même (Al-Adhan) que le premier, mais on prononce 2 Takbir (Allahou Akbar) et non 4.
      (Mouslim, Malik et d'autres rahimahoumoullah)

      Il est le Adhan des gens de Medine (Malik - "Al Madouna" 57-1).

    • La troisième: En le prononçant en 15 mots

      Il est le même Adhan que le premier, mais sans l'Attestation (Ach-Chahada) à voix basse.

      (D'après le hadith de 'Abdullah Ibnu Zayd (RadiAllahou 'anhou) cité plus haut)

      Il est le Adhan des gens de Koufa (Abou Hanifa et Sufyan ath-Thawri -rahimahoumoullah Djallu wa 'ala- "Al Madjmou'"93-3)


  • L'Ajout légiféré dans l'Adhan

    Il n'a pas été légiféré d'ajout en ce qui concerne l'Adhan, sauf dans 2 cas qui sont:


    • Le premier
      Dans le premier Adhan du Soubh en particulier, on dit après cette parole: Hayya 'ala-l-Falah : As-Salatu khayrun minna-n-Nawm, As-Salatu khayrun minna-n-Nawm.

      D'après Abi Mahdhour (RadiAllahou 'anhou) : Le Prophète lui appris à dire dans le premier Adhan de Soubh: As-Salatu khayrun minna-n-Nawm, As-Salatu khayrun minna-n-Nawm. (Ibnu Hazm et d'autres rahimahoumoullah avec une chaine Sahiha)

    • Le second
      Lorsqu'il fait un grand froid ou qu'il pleut, on ajoute après cette parole: Hayya 'ala-l-Falah , ou après la fin d'Al-Adhan: Sallou fi-r-rihal ou bien on dit: wa man qa'ada fala haradj 'aleyhi (et celui qui reste assis, il n'y pas de mal à cela)

      'Abdoullah Ibnou-l-Harith (RadiAllahou 'anhou) dit: "En un jour de boue, Ibn 'Abbas -radiAllahou 'anhouma- nous fit un sermon et, en voyant le Mouadh-dhin arriver à: Hayya 'ala s-Salah, il lui dit: "Dis: "as-Salatu fi-r-rihal!" En entendant cela, les présents se regardèrent comme s'ils avaient désapprouvé cela. "Il parait, leur dit Ibn 'Abbas -radiAllahou 'anhouma- , que vous désapprouvez cela. Eh bien! cela a été fait par celui qui est meilleur que moi- c'est-à-dire le Prophète - , sachez aussi que bien que la prière [du Vendredi] est une obligation mais je n'ai pas voulu vous causer de gêne."" (Sahih Al-Boukhari , Tome.1; n°668)

      (on peut dire: "Sallu fi-r-rihal" , "Sallu fi rihalikum ", " as-Salatu fi-r-rihal"), ceci est de la Sunnah.

      D'après Na'im (RadiAllahou 'anhou) : "Le Muadh-dhin du Prophète fit le Adhan et dit à sa fin: wa man qa'da fala haradj 'aleyhi". (et cela était dans le Adhan du Subh par un jour de grand froid). (an-Nasa'i, Ahmed et d'autres rahimahoumoullah avec une chaine Sahiha)

      (J'ai pensé que le fait d'évoquer le chapitre suivant "Mustahibatu-l-Adhani" -avant ceux qui le précède dans l'ouvrage-, était plus sage avec la réalité de nos Masajid et leur Mu-adh-dhinin. J'énumère ici donc, les recommandations relatives au Adhan).

      Et j'invoque Allah par ce quoi Son Prophète l'a invoqué:

      "Allahoumma archidi-l-a-immata, wa ghfir li-l-mu-adh-dhinin!"

      d'après ce qui suit:
      Le Prophète a dit: "L'Imam garant (Daminun) , et le Mu-adh-dhin (celui qui appelle à la prière) de confiance (Mu'-tamanun) , Ô Allah guide les Imams et pardonne les Mu-adh-dhinin ." (Sunan Abi Dawoud)

  • Ce qui est conseillé pour l'Adhan

    • Faire l'Adhan en état de pureté

      Et la preuve de cela est sa parole : "Je déteste invoquer Allah sans être en état de pureté"
      (Authentifié par Ibnu Khuzeyma et Ibnu Hibban et d'autres rahimahoumoullah)

    • Être debout (Qa-iman)

      D'après Wa-il (RadiAllahou 'anhou):

      "Il est un droit (Haq) et une Sunnah qu'un homme ne fasse le Adhan qu'en étant purifié, et qu'il ne le fasse qu'en étant debout (Qa-im) " .

      Ibnu-l-Mundhir dit: "Il y a concensus des Ahlu-l-'Ilm sur le fait de dire que la position debout dans le Adhan est de la Sunnah".(Al-Fath 60-2)

    • Être sur un lieu élevé

      Le Messager d'Allah avait deux Mu-adh-dhinin: Bilal et Ibnu Umi Maktoum l'aveugle -radiAllahou 'anhouma-, Le Messager d'Allah dit: "Bilal fait le Adhan pendant qu'il est encore nuit. Mangez et buvez jusqu'au Adhan d'Ibnu Umi Maktoum".

      Il dit : "Il n'y avait qu'entre eux (le temps) que celui-ci descende et celui-là monte".(Al-Boukhari et Mouslim rahimahoumoullah)

    • Être face à la Qibla

      Dans les posts précédent, j'ai énoncé la description du Adhan d'après le hadith de 'Abdullah Ibnu Zayd (RadiAllahou 'anhou).
      Dans ce dernier, il est fait allusion que le Mu-adh-dhin se positionnait face à la Qiblah lorsqu'il disait: "Allahou Akbar, Allahou Akbar..." Al-Hadith.

    • Elever sa voix

      D'après 'Abda-r-Rahman Ibnu 'Abdullah bn 'Abda-r-Rahman bn Abou Sa'sa'a Al Ansariy Al Maziniy, son père rapporta qu'Abou Sa'id Al-Khudry (RadiAllahou 'anhou) avait dit:
      "Je vois que tu aimes tes moutons et le désert. Eh bien! lorsque tu seras avec tes moutons ou dans le désert au moment où tu prononceras le Adhan, tache délever ta voix lors de l'appel! car tous ceux qui entendront la portée de la voix de celui qui fait le Al-Adhan, Djinns, houmains ou autres choses, témoigneront en sa faveur le Jour de la Résurrection..."
      "J'ai entendu cela du Messager " (Sahih Al-Boukhari , tome.1; n°609)

    • Mettre ses doigts dans ses oreilles

      On rapporte que Bilal (RadiAllahou 'anhou) avait mis ses deux doigts dans ses oreilles...
      (Sahih Al-Boukhari , Tome.1; Chap. Est-ce que le Mu-adh-dhin doir doit répandre sa voix par-ci et par-là? Doit-il se tourner pendant le Adhan?)
      (Il est rapporté dans le même chapitre qu'Ibnu 'Umar -radiAllahou 'ahouma- ne mettait pas ses deux doigts dans ses oreilles)

      Concernant le fait de se touner à droite et à gauche pendant le Adhan (voir dans les posts précédant, à quel moment le Mu-adh-dhin se tourne...), Cheykh Al-Islam Al-Albani souligne qu'il ne s'agit que de tourner la tête seulement et non le buste.

      Remarque utile: Al-'Ulama (savants) -rahimahoumoullah - disent: "Dans cela (dans le fait de mettre les doigts dans ses oreilles) il y a un bien dans le fait de mettre ses doigts dans les oreilles :"car il Permet d'élever la voix, et Permet à ceux qui sont sourd de voir que le Mu-adh-dhin fait le Adhan" (Al-Fath, 92-9)

    • Tourner seulement sa tête à droite et à gauche...

      ...lorsque le Mu-adh-dhin prononce ces paroles:

      "Hayya 'ala-s-Salah" 2 fois droite et "Hayya 'ala-l-Falah" 2 fois à gauche.

    • Que son Adhan soit fait en son 1er temps comme le hfaisait Bilal (RadiAllahou 'anhou)

Publié dans La Prière

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article